défiscalisation immobilière

Afin de redynamiser le secteur de la construction et de soutenir l’investissement immobilier neuf et ancien, des outils qui permettent de réduire la charge fiscale ont été créés. La loi Malraux, la loi Pinel, la loi Monuments Historiques, la loi Censi-Bouvard et les statuts LMNP/LMP sont autant de dispositifs de défiscalisation immobilière qui accompagnent les propriétaires et les investisseurs au quotidien en leur facilitant principalement l’accès aux réductions d’impôts.

Cas de l’immobilier ancien

Les biens immobiliers anciens peuvent profiter d’outils de défiscalisation comme stipulé par la loi Malraux. Cette dernière incite les personnes à investir dans la rénovation de biens immobiliers locatifs qui sont vieux. De cette manière, les personnes qui possèdent un ou plusieurs logements anciens pourront entreprendre des travaux de rénovation à finalité de location tout en bénéficiant d’une réduction d’impôts allant jusqu’à 30 % du montant des travaux.

Ces avantages sont évidemment soumis à des conditions bien encadrées. Par exemple, le bien en question doit être mis en location pendant au moins 6 ans et être implanté dans une zone géographique spécifique pour pouvoir bénéficier de ces conditions.

Le plafond du montant des travaux pris en charge a été limité à 100 000 euros. Certaines opérations comme les démolitions où les reconstructions ont, cependant, été éliminées de cette directive en raison, notamment, de leur coût jugé trop élevé.

Défiscalisation dans l’immobilier neuf

La loi Pinel est un autre outil qui encadre l’investissement immobilier locatif neuf ou en VEFA (vente sur plan). C’est le successeur de l’ancienne loi Duflot, qui elle-même avait remplacé le dispositif introduit par la loi Scellier. Ici aussi, il y a des prérequis à respecter.

Par exemple, l’habitation doit appartenir à une aire géographique précise qui est renseignée par la loi. En général, c’est à l’intérieur de la commune où l’offre locative est soit trop faible par rapport à la demande, soit de mauvaises qualités. Le bien doit être loué comme une résidence principale pour au moins 6 ans.

Les loyers sont plafonnés à hauteur de 8,69 euros à 16,72 euros le mètre carré suivant la composition et le revenu des locataires. Les réductions d’impôts varient entre 12 % et 21 %.

Optimiser son investissement locatif

L’investissement locatif est un placement très lucratif en ce moment. Le gouvernement a installé plusieurs mesures de défiscalisation qui rendent le marché particulièrement attrayant. Il est désormais possible de payer beaucoup moins cher pour la réalisation de son projet immobilier grâce aux réductions d’impôts accordées.